Par les collines, par les vallons,
A travers ronces et buissons,
Dans les grands parcs et les enclos,
Traversant les flammes, les eaux,
Je vagabonde sur la Terre,
Plus vif qu’une sphère lunaire ;
Moi qui sert la reine des Fées
J’humecte les cercle de rosée
Sur le gazon par elle tracés ;
Ses gardes sont les Primevères
Sur leurs cottes d’or quelques taches
Ce sont rubis cadeaux des Fées,
C’est dans ces taches de rousseur
Que résident leurs saveurs.

William SHAKESPEARE
Le Songe d'une Nuit d'Été


Il est moins éloigné qu’on le croit ou qu’on le dit
Sans doute est- il ailleurs, mais certes pas dans le passé ; plutôt dans notre présent, dans un éternel présent ...
lois, ni frontières pour nous l’interdire car ses accès multiples nous sont offerts à chaque instant.
Il suffit que cet instant soit privilégié, magique :
un réveil suscité par un duvet d’oiseau lors d’une sieste forestière,
trouver des fraises des bois emperlées de rosée par l’Aurore,
la mélodie espiègle susurrée par la source,
l’arrêt imprévu d’un grand concert d’oiseaux,
le rayon d’or posé par le soleil sur l’arête du roc,
le grondement amical du grand chêne et la ronde des champignons,
le courant d’air qui anime d’une lente danse les traînées de brumes sur la rivière,
le frétillement des paillettes de lune sur le lac et les notes de harpe perçues au coeur du ressac marin ...
La liste serait longue de ces moments précieux qui entrouvrent le voile et nous permettent d’entrer au pays des Fées.


A Fairy’s house stand in a wood,
Midst Fairy trees and flowers,
Where daisies sing like little birdsBetween
the sun and showers,
And grasses whisper tiny things
About this world of ours.
Such Flowers are there beside the way,
Lilies and Hollyhocks :
Blow off their stalks to tell the time
Tall dandelion cloaks;
While harebells ring and hourly chime
Like wound music-box.
Someday shall we two try to find
These strange enchanted places ?
Go hand in hand through flower-lit woods
Where living trees embrace _
And suddenly, as in a dream,
Behold a Fairy’s Face !

Maud KEARY
Fairyland


Dès lors, pourquoi ne pas tenter de recréer un territoire magique où chaque évènement, chaque intervention auprès des instances naturelles soit propice à ce passage ?

Comme autant d’hommages à l’univers féerique, les oeuvres de Lyne et Guy DOR, exposées dans leur atelier-boutique et leur jardin vous propose cette introduction au Pays des Fées.



Quelqu’un de mince dans l’Herbe
Passe au hasard
Tu l’as sans doutes rencontré

Emily DICKINSON