Lorsque Lyne et Guy acquérirent leur petite maison en Bourgogne du Sud, ils ne savaient pas encore qu’ils avaient été « appelés » …

Mais les Fées, souvent imprévisibles, ont pour elles autant de sagesse et de patience que le vieux monde.

La maison restaurée, vint le temps d’organiser le jardin. Malgré l’importance du travail, ils se sentaient guidés, probablement par le peuple de Féerie pour répartir végétaux et minéraux, alors que leur activité artistique s’orientait définitivement dans la célébration de plus en plus présente d’un monde féerique.

Ainsi, au fil des ans, ont pris forme Fées rêveuses ou malicieuses, Lutins insolents et Elfes gracieux, Gnomes sagaces, Dragons paisibles, Ondines légères ; ils envahissent à présent ce jardin qui leur était en fait dévolu depuis si longtemps.

Lyne DOR n’a cessé, depuis son enfance bercée par les contes de Fées de ses Mères-grand, de représenter ces mondes de l’imaginaire féerique. Après de premiers essais de personnages textiles et de grandes tapisseries en tissus appliqués, elle se consacre au modelage en résine. C'est comme ça que naîtront les Elfes et les Lutins encore partiellement textiles, et enfin les Fées, modelées entièrement dans ce matériau qui confère à leur carnation une délicatesse presque irréelle.

En tant que créatrice inscrite dans la mouvance des artistes de la Poupée Contemporaine - à travers les salons internationaux, les expositions répertoriées, les publications  et ouvrages spécialisés - elle se spécifie comme une des rares artistes françaises de la représentation féerique.

Guy DOR, après des études d’Arts plastiques à l’école des Arts Appliqués,  puis aux Beaux-arts à Paris, se consacra à divers travaux d’illustration (Publicité & Édition) et commença à travailler parallèlement, et à titre personnel, sur le thème des Mondes imaginaires et fantastiques, développé en partie avec les tentures en tissus appliqués réalisées avec sa femme.

Sa rencontre avec un collectionneur et éditeur suédois favorisa son retour à la peinture. Dès lors, il poursuivit l’exploration minutieuse du monde féerique,  tant légendaire avec les figurations de Morgane, de la Dame du Lac, de Mélusine ou de l’Île d’Avalon, que collectif et plus familier : Licornes, Fées & Ondines, Elfes ou Dryades. Guy nous a quittés en Mai 2004, mais son esprit demeure toujours présent dans le jardin.

Ponctuellement, Lyne expose leurs oeuvres, dans un souci constant d’homogénéité, favorisant ainsi la pérennité du « Pays des Fées ».

L'Atelier-exposition est ouvert à la visite et à la vente tous les jours de 14h à 19h.