L’Origine

Le mot Fée provient du vieux français « Fae » ou « Fay » qui donnera en Anglais « Fairy » et dont l’origine remonte à « Fatae », du nom des trois Parques Latines.

Races de Fées

Beaucoup de variétés chez les Fées. La diversité provient de l’adaptation aux milieux écologiques et de leur aptitude à jeter des sorts pour se métamorphoser devant les yeux des visiteurs (voir "Champ de séduction" un peu plus loin).

Certaines sont solitaires, d’autres communautaires.

Les Fées communautaires, comme Obéron, Titania et leur cour ou les Tuatha de Danaan, sont socialement structurées en hiérarchies féodales. Parmi ces communautés, on peut retrouver certaines Fées solitaires participant contractuellement, comme Puck, à la vie associative.

Les Will o’Wips - Feux-follets -, la Sidhe d’Irlande, les Fées des Fleurs, des Nénuphars, les Gwyllions du pays de Galles, les Fantines de Suisse ou Azizas dans l’Afrique du Nord, sont généralement des Fées solitaires.

Les Elfes adoptent les mêmes structures sociales solitaires ou de groupe.

Le « Pays des Fées » est le nom donné à l’archipel, la montagne creuse et l’endroit caché en général (du moins qui n’apparaît pas aux yeux humains), où se réfugient les Fées , comme Avalon.

     
     
     

Le Champ de séduction

Est le seul pouvoir restant commun à toute fée qui se respecte et qui a pu subsister malgré la diminution de leurs pouvoirs au fil des âges. Il consiste à rendre invisible leur personne, des objets, des gens ou des lieux. Il permet aussi de transformer la forme et l’apparence (changement de taille, dissimulation sous des traits animaux) ou encore leur apparence la plus habituelle, la beauté. Cette apparence leur permet de faire perdre la raison aux humains (altération des sens, notamment le sens de l’orientation, mais aussi le goût ou l’odeur).

Nos amis de la SCL expliquent ainsi scientifiquement leur pouvoir par :

* Le pouvoir de manipuler les champs électromagnétiques, d’où modification des ondes sonores ou lumineuses.

* L’Hypnose : « Elles peuvent déclencher des hallucinations ou implanter dans le cerveau de puissants souvenirs parfaitement faux. »

* Administration de drogues ou de potions perturbant les esprits sans que les humains ne s’en rendent compte.

* Altération temporaire de la structure moléculaire de la matière générant « un champ de forces au cœur duquel les lois de la physique cessent de s’appliquer. »

* De toutes façon, ce pouvoir peut aussi affecter les champs gravitationnels puisque les Fées peuvent voler (Clochette dans Peter Pan).

* La compression du Temps (Einstein, dans sa théorie de la relativité, suppose que le temps s’écoule plus lentement en approchant de la vitesse de la lumière). Un Cercle de Fées peut ainsi emporter un quidam dans une sarabande de quelques siècles.

Histoire

- 3000 BC :

Ogres, Trolls et Gobelins contrôlent L’Irlande et envahissent le Nord de la France. Les Trolls et Orcs     proviennent,  sans doute, des pays scandinaves (arrivés avec les invasions vikings ?).

- 1500 BC :

Les Tuatha de Danaan, Chevaliers-fées vénérant la déesse Dana anéantissent les  Gobelins et chassent les Ogres de l’Irlande.

- 1000 BC :

Les Humains chassent à leur tour les Tuatha et les contraignent à rejoindre Tir-An-Og,  île qui n’apparaît pas à leurs yeux ou des montagnes creuses qui offrent des passages vers leurs mondes.

- 900 BC :

Les Tuatha, chassés de partout, adoptent le statut de Fées solitaires, et deviennent le "petit peuple ». Tous les peuples de Féerie subissent le même sort en Europe.

- 600 BC :

Le roi de Munster, Eochaid, terrasse le petit peuple. Leurs pouvoirs diminués, les Fées décident de ne plus apparaître aux Humains.

430-460 AC :

Saint-Patrick fait disparaître les croyances traditionnelles en convertissant l’Irlande au Christianisme. Le pouvoir des Fées diminue de plus en plus.

1500-1600 AC :

La Reine Maab, Fée surpuissante en vertu des conditions de l’époque, règne en monarque absolu sur toutes les Fées britanniques.

1550-1700 AC :

Le Puritanisme transforme les recettes de Mère-grand en sorts, les femmes en sorcières et les races féeriques en légions de démons.

1600-1800 :

Pendant la grande ère des colonies, des Fées solitaires s’embarquent secrètement sur les navires et caravanes pour agrandir le « Pays des Fées ».

1800-1900 :

Des peintres européens, comme Henri Füssli, Richard Dadd et Richard Doyle commencent à représenter des visions du pays des Fées sur Toile. Les écrivains commencent à s’en mêler (Andersen dans ses contes)

De 1900 à 1940 :

L’intérêt des Humains pour les Fées prend une ampleur conséquente.

De nombreux écrivains s’y consacrent maintenant: JM Barrie (Peter Pan), Stevenson, Frank Baum (Oz), Lewis Carroll (Alice), etc.… La Liste est longue et ravivée par un événement surprenant en :

1922 :

L’affaire des Fées de Cottingley : des photos prises par les jeunes cousines Elsie Wright et Frances Griffiths. Elles seront appuyées par Houdini et Conan Doyle.

Mais en 1983, Frances Griffiths avouera, à la fin de sa vie, qu’il ne s’agissait que d’un canular.

C’est également dans les années 1980 qu’à la suite de Dark Crystal ou Labyrinth, les films de Franck Oz et les dessins de Brian Froud sur les Fées qu’une nouvelle génération reconnaissent l’essentialité de leur mythologie.

Depuis, ça continue …

NB : Il existe plusieurs recettes pour capturer les fées. Vous n’en trouverez aucune dans ces pages, les auteurs déplorant ces pratiques tortionnaires et s’avérant totalement inutiles quant à l’éventuelle perspective de réaliser les vœux de leurs conspirateurs.

En revanche, nous pouvons indiquer ici différentes méthodes, sans garanties, pour :

Observer les Fées :

1 - En battant très rapidement les paupières, tous les jours, pendant quatre période de 5 minutes.

2 - A la pleine lune ou la veille du solstice d’été, on peut les voir à travers un galet d’eau douce, si il est naturellement percé d’un trou en son centre.

3 - En disposant 4 grains de blé équitablement sur les feuilles d’un trèfle à 4 feuilles.

4 - A l’aide d’élixir, de baumes ou d’onguents, telle les recettes à base de trèfles et d’huile de lampe gélifiée.

NB : Il apparaît aujourd’hui universellement que la méthode la plus concluante reste l’entraînement individuel du clignement des paupières confirmant ainsi la théorie que les Fées ne peuvent vivre sans la croyance des Humains mais sont obligées pour leur survie, de se protéger du champ de vision habituel de ceux-ci.

 Se protéger des Fées :

NB : Globalement, il est reconnu que les Fées sont facétieuses, susceptibles, capricieuses, voir «méchantes». Il nous semble, tout du moins, qu'Elles sont surtout soucieuses et réactives des comportements de l'homme (Elles demeurent, par exemple, toujours fidèles à une parole donnée). Quelque en soit les qualifications dont on les affuble, elles n'obéissent pas aux fonctions sociales des humains. Ce qui peut aboutir aux yeux de ceux-ci comme possibilités de sombres avatars. Une certaine balise diplomatique nous suggère donc de connaître les immunités, puisqu'il s'agit de ça, à leurs sorts, tels que :

- L’acier et l’eau courante, matérialisés par un fer à cheval ou des galets d’eau douce, par exemple.

- La cendre

- L’Herbe de Saint-Jean, la verveine, les pâquerettes …

- Et bien évidemment, tout ce qui touche à la religion (crucifix, sons de cloches d’églises, prières dogmatiques, etc. …)